Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compagnie des Champs

Compagnie des Champs

Ce blog décrit la vie artistique d'une équipe de création de théâtre itinérant en milieu rural il est également un centre de ressources d'images et de sons concernant ses activités


Merveilleuse Afrique

Publié par la Compagnie des Champs sur 4 Novembre 2013, 11:39am

Catégories : #créations 2014

44303428-copie-1.jpg


 

d'après le roman de Boubou Hama.

 

co-production Compagnie des Champs & Tréteaux du Niger
avec le soutien du Département du Puy de Dôme

& L'Université de Zinder(FLSH)

Cette création est dans la continuité de 12 années d'échanges
avec une des équipes artistiques

la plus populaire d'Afrique de l'Ouest.
 
les Tréteaux du Niger est comme la Cie des Champs

une troupe de théâtre itinérante.
Cette Cie nous a invité à partager

la réalisation de Merveilleuse Afrique.
Parmi les 83 œuvres de Boubou Hama,

celle-ci exprime le lien entre le Poète Nigérien

et le voyageur-cinéaste Français Jean Rouch.

Plus que cette amitié singulière, le fond du propos de Boubou Hama, nous a estomaqué par sa Modernité.
Non seulement il remet à sa bonne place l'homme Africain dans le cour de l'histoire; mais il projette une vision universelle pour l'humain de demain.

Au-delà de notre système Solaire...

 

Adaptation du texte en 2013
En 2013 nous avons travaillés à la table.
avec les 2 comédiens  -Alhassane MaÏga & Jean-Luc Brunet-
Réalisant en partage , l'adaptation du roman à la scène;

avec le metteur en scène Pierre Fernandès.

 

Ce travail d'adaptation a été réalisé

avec le regard de Boubé Bali responsable de la littérature moderne à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Zinder et coorganisateur des Jeux de la Francophonie au Niger

 

Merveilleuse Afrique 2014

la deuxième étape de travail en février
par une résidence au Niger où nous :


 
répèterons au plateau
réaliserons les décors par des artistes & des artisans Nigériens
développerons un échange avec des Collégiens du Livradois et de Zinder
procéderons à une lecture-spectacle avec les étudiants
 

Une troisième étape sera constitué d'une tournée-rencontre dans le Puy de Dôme au printemps 2014

Une Quatrième par une première au Niger

suivie de représentations dans les deux pays


Boubou Hama (1906-1982)
est pour le Niger une personnalité de premier rang.

Premier instituteur nigérien, il entre dans le vie politique
et sera Président de l'Assemblé nationale de 1958 à 1974.
Auteur de nombreux livres et articles,
Boubou Hama est tombé dans l'oubli suite au coup d'Etat de 1974, privant les Nigériens de leur propre héritage.

Présenter Merveilleuse afrique de Boubou Hama,
participe non seulement à sa réhabilitation et à sa découverte;
mais aussi contibuera nous l'espérons au dialogue avec l'Afrique de l'ouest; plus que jamais nécessaire aujourd'hui...

Cet ouvrage décrit l'histoire du peuple Zarma-Songhay
La République du Niger est au centre de l'Afrique saharienne et soudanaise.
La culture de la République du Niger est indissociable de celle des peuples qui y ont vécu, pour la connaître il faut d'abord comprendre la conception de l'Homme et du monde qui est exprimée à travers la langue Songhay mais aussi la manière de vivre en société.


La pièce sera un voyage au bord du fleuve Niger. Les scène des moments secrets entre le cinéaste blanc Jean Rouch et le poète noir Boubou Hama. Ce voyage conduit à un nouveau dialogue entre l'Homme africain et celui des autres continents.


Sur la scène :
au centre une natte où est tissé un croissant de lune
côté jardin entre et sort une pirogue
côté cour la terrasse de Mogo


Scène I . Matin de l'homme

 

 

Bande son : Chaos de la rue Africaine...

Situation : Mogo se réveille, il se met en méditation. Jean  arrive en pirogue. les deux hommes autour d’un verre échangent sur leurs différences avec humour. Puis ils posent les enjeux d’un dialogue qui établiraient les bases de l’unité de l’humanité dans ses différences.


Action :
L’air fraîchit dans le doux vent du matin qui caresse les sens de Mogo.
Mogo en devient conscient. Il y prête attention.
Quelque chose” en lui dans sa carcasse humaine s’inquiète
Lui dit qu’il s’inquiète de “quelque chose”, comme une pensée qui s’ébranle de sa propre énergie
Cette “chose” s’empare de tout son être et le subjugue de sa réalité, s’accaparant de la totalité de son attention engagée, en s’imposant à lui
Continuant de la concentrer en lui, Mogo l’isole en son corps. Elle prend une existence séparée une vie propre, une intelligence autonome
Des yeux apparaissent où elle se mire et voit. Se voit et voit Mogo à travers son corps de chair vivante. L’on entend au loin jean arriver en pirogue.

 

Jean: Toujours sur la terrasse?...

Mogo est comme arraché à sa méditation . Il frissonne de toutes les fibres de son être.

Mogo: oui! il n’y a que là qu’on peut  penser.

Jean accoste... Descend de la pirogue...

Mogo: Entre jean ami de France.

Jean: Matarengo Mogo... Prends donc un peu de repos, tu penses trop!...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents